Journée de la francophonie

Créer en Français

Programme

14H30               Ouverture

14H45-15H15   PETER BORUM, post-doc à l’université de Copenhague

   La notion de « topos » dans la littérature moderne en français

Dans l’histoire littéraire, la notion de « topos » ou de « lieu commun » a surtout été reliée à l’Antiquité et au Moyen-Âge : une scène bucolique ou des figures rhétoriques en serait des exemples. À la Section de français de l’Institut d’études germaniques, anglaises et romanes, un projet de recherche essaye de renouveler cette notion en l’étendant à la littérature moderne au sens large. À travers des exemples comme « L’arrivée à Paris » ou « La chute en banlieue », cette présentation montre comment l’histoire culturelle, ici, s’articule dans la littérature, tout comme elle montre comment les lieux communs s’observent aussi bien dans la littérature française que dans les littératures dites francophones.

15H15-16H00   BAPTISTE BORYCZKA, auteur

   Entretien

Né en banlieue parisienne de parents d’origine polonaise et flamande, Baptiste Boryczka a suivi des études de techniques audiovisuelles avant de travailler comme réalisateur radio à Beur FM, BFM et RMC. Grâce à la radio, il est régulièrement confronté au monde littéraire et fait la connaissance d’auteurs tels qu’Umberto Ecco, Yasmina Khadra, Tahar Ben Jelloun ou encore Mohamed Choukri lors des nombreuses émissions littéraires qu’il réalise. En 2003, Baptiste Boryczka décide de tenter l’aventure au Danemark. Korzen est son premier roman.

16H00-16H15   Pause café

16H15-17H15   BERNARD MAGNIER,
                         journaliste et directeur de collection

  Ecrire en français, venir d’ailleurs

Depuis longtemps, des écrivains nés à l’étranger sont venus enrichir les
lettres françaises. Certains, nés ailleurs, ont gardé la trace de cette naissance dans leurs oeuvres. D’autres ont choisi le français après avoir écrit dans une autre langue. Aujourd’hui, des écrivains d’origine africaine, maghrébine, du Moyen-Orient, de la Caraïbe ou de l’océan Indien s’expriment à leur tour dans la langue qu’ils ont reçue en héritage de l’Histoire.
Cette conférence propose un inventaire de cette présence, d’en suivre les traces dans les oeuvres et d’évoquer la relation pragmatique, amoureuse, conflictuelle, passionnée, de ces écrivains “venus d’ailleurs” avec la langue française.

17H15-18H00   MARGUERITE ABOUET, auteure et réalisatrice

Interviewée par Jacob Wendt Jensen, critique de cinéma
à Berlingske

Marguerite Abouet est l’auteur de Aya de Yopougon, bande dessinée récompensée au Festival d’Angoulême. Yopougon, c’est un quartier populaire d’Abidjan. C’est là que vit Aya, 19 ans, une jeune fille sérieuse qui préfère rester étudier à la maison plutôt que de sortir avec ses copines, Adjoua et Bintou. Aya partage ses journées entre l’école, la famille et ses deux meilleures amies. Les choses se gâtent lorsque qu’Adjoua se retrouve enceinte par mégarde.
Un film d’animation est né de cette BD et sera projeté à la cinémathèque les 22 et 27 mars 2016.

18H00               Mot de clôture

18H15               Buffet francophone

Ambassade d’Algérie, Ambassade d’Arménie, Ambassade de Belgique, Ambassade du Bénin, Ambassade du Burkina Faso, Ambassade du Canada, Ambassade de Chypre, Ambassade de Côte d’Ivoire, Ambassade d’Egypte, Ambassade de France, Ambassade de Grèce, Ambassade de Hongrie, Ambassade du Luxembourg, Ambassade de Roumanie, Ambassade de Slovénie

S'inscrire ici http://www.institutfrancais.dk/fr/blog/2016/02/25/journee-francophonie/